Ihr Warenkorb ist zur Zeit leer / Votre panier est actuellement vide

Schulmeister, l'espion de Napoléon

Autor/Hrsg Auteur/Editeur: Arboit, Gérald
2011, Ouest-France, Rennes, ISBN10: 2737354773

Dieses Buch jetzt bei Amazon.de ansehen
Dieses Buch wurde rezensiert in der Ausgabe: Dokumente/Documents 4/2012 

Voir ce livre sur Amazon.fr
Ce livre a fait l'objet d'un compte rendu de lecture dans le numéro : Dokumente/Documents 4/2012 

Rezension / Compte rendu:
Contrebandier, puis espion

Les documents utilisés par l'auteur pour ce petit livre de poche ne sont pas forcément inconnus, plutôt méconnus. L'intention de Gérald Arboit, historien et directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement, est defaire apparaître Schulmeister (1770-1853) comme un homme de réseau en Allemagne, au service de Napoléon 1er. Patricien de la haute société protestante strasbourgeoise, homme de caractère, généreux et paisible, Schulmeister était aussi audacieux et sans scrupule. Mais sa renommée apparaît à certains historiens peu compatible avec ses activités. Gérald Arboit a donc rouvert le dossier de l'épopée impériale pour faire la part des choses entre légende et histoire de cet « entrepreneur d’espionnage ». Comme son père, né dans le pays de Bade, Schulmeister épousera en 1792 une fille des Vosges alsaciennes – son union avec Louise Charlotte Unger interviendra deux mois avant la déclarationde guerre de la France à l'Autriche, à un moment où le jeune Karl Ludwig commence à s'adonner à la contrebande, activité idéale pourconnaître la topographie rhénane et pratiquer la corruption de douaniers et de militaires. A 27 ans, il décide de se fixer à Strasbourg comme épicier et négociant de tabac – et devient français avec pour nouveau prénom Charles-Louis. Resté fidèle à ses activités de contrebandier, il acquit une certainefortune et devient un vecteur de l'idéologie révolutionnaire dans une Alsace et un pays de Bade plutôt réactionnaires. Repéré par Joseph Fouché, le ministre de la Police depuis 1799, Schulmeister sera agent de lapolice secrète sous le nom de Monsieur Charles. Aucun document ne permet d'attester quoi que cesoit, mais les hypothèses ne manquent pas quiplacent l'espion au centre de missions délicates (comme celle d’espionner l'armée autrichienne), même si Schulmeister, écrit l'auteur à la lumièredes archives qu’il a consultées, « s’amusa à brouillerles pistes » en laissant publier des biographies qui induisent en erreur les historiens spécialistesde Napoléon. Et Gérald Arboit précise : « Certes, il avait accepté de servir la France. Certes, il avait adhéré à l'idéologie jacobine. Mais il restait un Rhénan, se jouant habilement aussi bien des rives du fleuve que des liens de lignage et de fidélité administrativequi transcendaient cet espace ».  En clair :« Quoi de plus humain que d'accorder sa fidélité à celui qui payait le plus ! »Ni agent français, ni agent autrichien, Schulmeister restait avant tout un contrebandier. Et s'il fut arrêté en 1805 à Paris par un commando prussiende dragons et de hussards, ce ne fut qu’en raisond'une guerre des polices autrichienne et prussienneau sujet de l’Alsace, moins pour ses activités d’espionnage ou de contre-espionnage. Pour mieuxcerner le personnage, l’auteur dessine également lecontexte des guerres napoléoniennes, ainsi que laconception de l'Empereur sur la stratégie, sur lerenseignement et sur les rumeurs dispersées parl’ennemi par rapport à la réalité du terrain. Au fildes années, de nouvelles légendes seront propagées, jusqu’à voir dans James Bond l'image modernede Schulmeister et la figure mystique de l’espion.
Jérôme Pascal

Wider die Legenden
Gérald Arboit erinnert in einem Taschenbuch an Karl Ludwig / Charles Louis Schulmeister (1770–1853), Schmuggler im großen Stil und bedeutender Spion Napoleon Bonapartes zur Zeit der Koalitionskriege, Doppelagent und wiederholt im Dienst der französischen Polizei. Der Biograph, so der Rezensent, räume mit so mancher Legende um die Person Schulmeisters auf.
Red.

Dieses Buch jetzt bei Amazon.de ansehen
Voir ce livre sur Amazon.fr
Schulmeister, l'espion de Napoléon